L'eau, source de vie

L'eau, source de vie

DE L'EAU AU COEUR DE LA VILLE

PROJET FORAGES 2020-2021
On en rêvait depuis des années... Faire jaillir l’eau potable au cœur de la ville de Bulape (35'000 hab.) dans la province du Kasai en Rép. dém. du Congo ! Ce rêve est aujourd’hui à bout touchant…
Après avoir aménagé une vingtaine de lieux de puisage, il est maintenant temps que l’eau coule en abondance dans les quartiers de Bulape ! Nous comptons sur vous pour que notre rêve devienne réalité. Nous avons la technique et les ressources humaines, vous avez des moyens financiers ? Devenons partenaires et réussissons ensemble !

Signature en juillet 2019 sur le drapeau suisse, d’une charte d’engagement partenarial
entre les autorités locales, les responsables de l’Association LIZIBA Suisse
en vue du projet forages 2020-2021.

Le portage sur la tête s’apprend dès le plus jeune âge…
On porte tout sur la tête !

Les enjeux

Dans cette région équatoriale, les réserves d’eau souterraines sont immenses, mais d’un accès très difficile. L’accès à cette denrée vitale qu’est l’eau potable est un défi quotidien dans bien des régions de la Rép. dém. du Congo. Il faut plus de 1,5 heures pour se rendre aux sources aménagées aux périphéries de la ville et la ramener à la maison. C’est le lot quotidien de dizaines de femmes, de jeunes gens et même d’enfants… 25 kg d’eau sur la tête pendant des heures et plusieurs fois par jour… Imaginez-vous!

Le projet en bref
Forer des puits d’accès à la nappe phréatique et distribuer l’eau dans les quartiers.

  • Créer des puits d’accès à la nappe phréatique, en pomper l’eau à l’énergie solaire pour la distribuer dans différents quartiers de la ville par adduction gravitaire. Après une dernier sondage électro-magnétique pour nous assurer de la présence réelle d’eau dans le sous-sol, nous démarrerons les travaux courant septembre 2020 avec le percement d’un premier forage.
  • D’un montant de 50'000 USD, ce premier contrat a déjà pu être signé grâce notamment à notre partenariat avec l’UTMB et avec la générosité des coureurs solidaire.
  • Nous osons espérer pouvoir signer un deuxième contrat pour la création d’un autre puit en 2021. En effet, un seul puit ne suffira pas pour toute la ville.


Les bonus du projet

  • Diminuer la pénibilité de l’accès à l’eau potable.
  • Permettre un accès facilité aux personnes à mobilité réduite.
  • Permettre aux enfants qui n’ont plus à aller puiser loin une fréquentation plus régulière de l’école.
  • Le temps gagné permet aux mères de famille de s’adonner à une activité agricole ou lucrative.
Rue centrale et commerçante de Bulape.

Le transport très pénible de l’eau des sources jusqu’au domicile
pourrait progressivement cesser avec le percement de puits au cœur de la ville.

Un immense merci...
… à vous, chers donatrices et donateurs réguliers, chers amis de l’UTMB, chers coureuses et coureurs solidaires, qui nous offrez toujours et encore votre fidèle et solide soutien. Il nous permet d’espérer le succès de ce nouveau projet de développement.

EN SAVOIR DAVANTAGE...

Deux partenaires de confiance

  • La Société Générale de Travaux de Construction (GETRACO), notre partenaire technique dispose des compétences, des connaissances techniques et du savoir-faire pour accomplir cette mission main dans la main avec LIZIBA Suisse.
  • Notre association jumelle de développement « Mwengw’a Tshiambi », qui est sur place à Bulape, supervise la réalisation des travaux et la mise en route du projet au départ de la GETRACO, assure la part sociale du projet, c’est à dire notamment la mise en place des équipes de distribution et d’entretien, le dialogue avec la population et avec les autorités locales.

Le processus

  • Les observations de notre technicien sur place, une étude de l’Université de Neuchâtel pour tenter de discerner avec plus de certitude la présence d’eau potable dans le sous-sol de Bulape sont positives. Avec ces données, nous avons pris le risque raisonnable de signer un contrat d’engagement avec la société GETRACO pour la réalisation des travaux et la mise en service des ouvrages.
  • Dès que l'équipe sera sur place, la GETRACO effectuera un sondage électro-magnétique sur le lieu même du forage. Ce premier forage permettra d'obtenir davantage de garanties techniques et géologiques sur la présence de l’eau souterraine, sur les réserves aquifères et la qualité géologique du sous-sol.
  • Les engins de la GETRACO seront sur place à mi-septembre pour réaliser les forages ainsi que les ouvrages annexes liés au pompage solaire, au stockage de l’eau et à sa distribution.
  • A partir du forage, quatre bornes fontaines seront alimentées dans différents quartiers par adduction gravitaire.
  • La GETRACO assurera pour nous la réalisation des travaux, le suivi et, par la suite, la formation des personnes responsables du suivi et de l’entretien sur place en lien avec notre association jumelle.
  • Notre association jumelle supervise le projet et assume le suivi à long terme en matière de gestion et de distribution.

Le budget

  • Grâce à vous, nous avons donc pu réunir pour l'heure la somme incroyable de 50'000 US$ qui nous a permis de lancer les travaux.
  • Ce premier forage ne permettra pas de fournir toute la population. Nous devrons très certainement poursuivre notre collecte pour réaliser d'autres forages.
  • Nous comptons sur votre aide !

DECES DE MGR GERARD MULUMBA

Covid-19: Mgr Gérard Mulumba Kalemba, évêque émérite du diocèse de Mweka, dans la province du Kasaï, en Rép. dém. du Congo, est décédé à l’âge de 82 ans, le 15 avril 2020 à Kinshasa. Oncle du président de la RDC, M. Félix Tshisekedi, il avait été à l'origine de notre projet de partenariat pour l'accès à l'eau potable à Bulape. 

Porte-parole de cette communauté locale située sur son diocèse, ami de longue date de Colette, il était venu lui-même à Vollèges en 2014 (Kermesse paroissiale) pour faire part du projet et demander de l'aide. C'est lui qui a notamment béni la statue de saint Martin présente devant l'église de Vollèges. En effet, son diocèse est lui aussi sous le patronage de saint Martin. 

Il est le premier prélat africain victime du coronavirus. Touché par son départ, nous nous unissons à lui, à ses proches, à son successeur et ses confrères évêques de RDC dans la prière. Avec notre gratitude, repose en paix cher Gérard.

Le comité de l'Association LIZIBA Suisse.


DERNIERES NOUVELLES


Le dernier numéro de LIZIBA Info (n° 1-2020) est consultable ici. En voici un extrait : 

Deux communautés villageoises aux alentours de Bulape ont récemment inauguré de nouvelles installations… La joie des familles est d’autant plus grande que le nombre de cas de maladies liées à la consommation d’eau insalubre baisse mais déjà significativement. Une belle victoire commune, car ces trois sources ont été réalisées grâce aux efforts conjoints de comités locaux engagés aux côtés de l’équipe de travail locale.

 

RETROSPECTIVE 2019

Signature d'une charte d'amitié entre
LIZIBA Suisse, l'ADMT et les autorités locales
en vue de la réalisation du projet forage
Le voyage 2019 à Bulape de Meinrad Coppey, Pascal et Colette Pembe-Tornay a été un tournant. En effet, une multitude de contacts ont été pris avec des acteurs-clés et des observations déterminantes, sur le terrain, ont été réalisées. 

Nous avons été très satisfaits de l'excellente qualité des eaux, tant pour les eaux de pluie retenue dans les citernes, que pour celles provenant des diverses sources aménagées. Les tests chimiques effectués sur place nous ont largement rassurés.

L’eau est abondante mais, malgré les sources naturelles aménagées, d’accès extrêmement pénible, c'est pourquoi en lieu et place du projet de construction de citernes, nous avons étudié la faisabilité d’un projet de forage en lien avec des partenaires spécialisés. S’il était couronné de succès, ce projet serait une avancée spectaculaire pour le confort et la sécurité alimentaire de la population de toute la ville qui n’aurait plus à aller puiser au loin.
Vous voulez nous aider ? Votre don fera la différence... Quelques francs peuvent changer le cours des choses... sachant que le salaire journalier d'une simple employé avoisine les 5 CHF... Pensez-y !

MEINRAD COPPEY EN RDC

Sur les pas de Tintin, l’association LIZIBA m’a offert l’opportunité de découvrir un petit coin de ce vaste pays aux mille collines. Accompagné de Colette et Pascal, j’ai pu, 5 semaines durant (juillet aout 2019), me plonger dans le quotidien d’une population chaleureuse et rieuse.

VOEUX DE NOEL


Avec le directeur exécutif de notre association partenaire à Bulape, Monsieur Alphonse Pembi, le comité vous adresse ses voeux de réussite et de succès dans vos projets et ses vifs remerciements pour votre soutien.

JOYEUX NOËL ET BONNE ANNEE 2020 !


UTMB SOLIDARY BIBS 2020

LIZIBA SWISS ASSOCIATION OFFICIAL PARTNERSHIP FOR RACE BIBS AND SOLIDARITY
 
Book your solidarity race-bib
Support LIZIBA : Drinking- water for everyone ! Give your race a dimension of solidarity and purpose.  Run with your heart to support the people of Bulape (D.R. Congo) who lack clean drinking water ! Book your solidarity race-bib to guarantee your place!

Réserve ton dossard solidaire
Soutenez LIZIBA - De l'eau potable pour tous ! Donne un sens à ton effort. Cours pour les habitants de Bulape (Rép. dém. du Congo) qui manquent d'eau potable. Réserve ton dossard solidaire et assure ta participation !

>>> It's time to go ! Go to your runner space on UTMB website and click LIZIBA.
>>> Then we will contact you soon to finalize your registration.

Contact : 
Pascal Tornay > association@liziba.org

https://utmbmontblanc.com/fr/page/135/Espace_coureur.html

De retour du Congo : Mission accomplie !

Nous voici de retour (29.7) d’un long et éprouvant voyage ! Avec Meinrad Coppey, d’Orsières, notre « œil technique », Pascal et Colette Tornay sont en effet partis « en mission » à Bulape le 23 juin dernier pour 5 semaines.

Objectifs du déplacement ? Evidemment les retrouvailles familiales étaient largement attendues, mais sur le plan de notre partenariat socio-humanitaire, il s’agissait plutôt d’évaluer les travaux réalisés, de stimuler et d’accompagnement nos responsables, développer les activités liées à l’eau potable en priorité, mais aussi les activités agricoles et sociales, et approfondir les relations avec les autorités locales civiles et coutumières.

Des forages ? La vue de Meinrad Coppey avait un but avoué : déterminer les conditions sanitaires, topographiques et techniques pour effectuer des forages. En effet, pouvoir servir la population en eau potable au cœur de la ville est le point d’attention de tout le comité depuis quelques mois. Une entreprise congolaise expérimentée et spécialisée dans ce genre de travaux a été contactée et les discussions vont bon train. Les études de faisabilité ont déjà donné lieu à des devis chiffrés. Les observations de nos sources aménagées et les analyses bactériologiques des eaux de Bulape faites par notre ami Meinrad Coppey montrent que l’eau est présente en abondance et qu’elle est parfaitement potable. Mais la nappe phréatique est-elle présente sous la ville elle-même ? Des études complémentaires seront réalisées prochainement avec nos spécialistes et avec l’Université de Neuchâtel qui a mis au point une méthode d’investigation par satellite…

Une polyclinique ? L’équipe a aussi visité la polyclinique d’Yvonne et Edmond située à 250 km au sud de Kananga, capitale du Kasaï central. Le couple exploite ce petit hôpital depuis plus de 10 ans. Il a récemment été reconnu par l’Etat comme un centre de référence et accueil, dans des conditions difficiles, des patients atteints de problèmes dont les centres de santé de l’Etat ne parviennent pas à s’occuper. En envoyant son équipe sur place, le comité LIZIBA Suisse souhaitait obtenir un rapport documenté au sujet de cette structure de santé qui a été mise à rude épreuve lors des événements guerriers de Kamuina Nsapu en 2016-2018. Dans ce lieu, Yvonne et son équipe de médecins et d’infirmiers font des « miracles » avec rien. Le comité va statuer sur ses capacités à soutenir plus régulièrement la Polyclinique Luse Lua Nzambi (Grâce à Dieu).

A bientôt. Le temps de débriefer cette expérience forte, le comité sera en mesure de donner de plus amples nouvelles dans son journal d’octobre prochain…

 
 



UTMB 2019 - BEST OF

En 2019, 5 coureurs ont décidé de courir pour LIZIBA Suisse. Il s'agit de : Jonathan ROD, SUISSE (UTMB), Christophe CLERC, SUISSE (UTMB), Sing Yin Raymond CHOW, HONG-KONG (CCC), Alex BÜCHI, SUISSE (CCC) et Gustavo VICECONTI, ARGENTINE (UTMB).

Un immense bravo à nos 5 coureurs solidaires ! Lorsqu'on sait qu'être simplement bien inscrit est déjà un exploit, prendre le départ est une gageure et finir un miracle, alors on peut être d'accord que nos plus vives félicitations et notre reconnaissance peut aller à chacun de nos 5 amis, fous de montagne ! 

Christophe CLERC (UTMB) a terminé son parcours à la 138e place (scratch) et 43e de sa catégorie en 30h47'. Jonathan ROD (UTMB) a terminé 831e (scratch) et 317e de sa catégorie en41h45'.



Pour sa part, Alex BÜCHI (CCC), 975e au scratch et 330e de sa catégorie a touché au but en 23h23'.
Nos amis Raymond Sing CHOW(Hong-Kong) a dû arrêter sa CCC à Trient après 19h20' de course et Gustavo VICECONTI l'argentin a dû abandonner sa CCC à Courmayeur après près de 19h de course lui aussi.

Nous espérons qu'il ne leur est rien arrivé de mal ni de grave et nous souhaitons à chacun un bon retour à la maison et un bon repos.


 

LIZIBA Suisse sur la Place du Triangle de l'Amitié à Chamonix pour l'"heure solidaire" jeudi 29 août dernier. Belles rencontres avec nos coureurs solidaires. MERCI à l'organisation UTMB pour ce partenariat ! CLIN D'OEIL A Léon Lovey et Claudine du Tea Room Gentiana à Champex pour leur présence ! MERCI au comité pour l'engagement 2019 !

 

Houle de Noël

Loin des boules rutilantes de nos sapins, les congolais - les populations du Kasai tout spécialement - continuent de vivre dans une houle vertigineuse en ce temps de Noël 2018. L'instabilité, l'insécurité, la violence, le meurtre et la corruption sont patentes depuis plus de deux ans. En particulier, depuis que les forces d'opposition et en particulier l'Eglise catholique somment le président Kabila de quitter le pouvoir selon les exigences constitutionnelles. Les plus vulnérables, les petits enfants et les personnes âgées sont ceux qui souffrent le plus - notamment de famine et de maladies.

Depuis quelques semaines, il nous est devenu impossible de transférer des fonds, ni même d'appeler nos amis à Bulape comme auparavant par simple whattsapp. Sans le dire, le gouvernement exerce un pouvoir de gêne pour empêcher la population de s'organiser en forces politiques. Par là, il empêche aussi la vie de se dérouler "normalement". Ce n'est pas la première fois que nous avons à faire avec ce genre de manoeuvre. Pour payer les salaires de novembre et décembre à notre responsable Alphonse, nous avons donc dû recourir à des manoeuvres nous aussi. Que c'est long et difficile !