L'eau, source de vie

L'eau, source de vie

Houle de Noël

Loin des boules rutilantes de nos sapins, les congolais - les populations du Kasai tout spécialement - continuent de vivre dans une houle vertigineuse en ce temps de Noël 2018. L'instabilité, l'insécurité, la violence, le meurtre et la corruption sont patentes depuis plus de deux ans. En particulier, depuis que les forces d'opposition et en particulier l'Eglise catholique somment le président Kabila de quitter le pouvoir selon les exigences constitutionnelles. Les plus vulnérables, les petits enfants et les personnes âgées sont ceux qui souffrent le plus - notamment de famine et de maladies.

Depuis quelques semaines, il nous est devenu impossible de transférer des fonds, ni même d'appeler nos amis à Bulape comme auparavant par simple whattsapp. Sans le dire, le gouvernement exerce un pouvoir de gêne pour empêcher la population de s'organiser en forces politiques. Par là, il empêche aussi la vie de se dérouler "normalement". Ce n'est pas la première fois que nous avons à faire avec ce genre de manoeuvre. Pour payer les salaires de novembre et décembre à notre responsable Alphonse, nous avons donc dû recourir à des manoeuvres nous aussi. Que c'est long et difficile !

Voyez comme nous sommes éloignés de nos "noëls-foi-gras" ! Avec cette déferlante constante de "tracasseries", de vexations et de violences, comment espérer ! Voilà une question quotidienne pour la population de la Rép. dém. du Congo.
Et de notre côté, comment rester "lucides", malgré l'éclat tourbillonnant de toutes sortes de lumières ? Comment laisser le scandale de l'injustice venir percer nos ambiances feutrées ? Comment rouvrir nos portes closes par nos angoisses ? Comment raviver en nous la puissance subversive de l'incroyable aventure de la Nativité au cœur de nos noëls roses-bonbon ? Comment ?...

Persévérer malgré tout de coeur et de prière avec eux tous. Au cœur du monde, n'être pas du monde... Continuer de poser un regard émerveillé et confiant sur ce tout petit enfant-sauveur... qui promet la Justice et le Salut et qui va manifester l'amour de Dieu pour tout être vivant jusqu'à la Croix ! Laissons notre regard être transformé pour qu'il se pose un "peu-plus-loin",… au-delà !

Bonne Nouvelle : Mireille, l'épouse d'Alphonse, a mis au monde un fils en novembre dernier : DAVID ! Après avoir traversé une série de misères et notamment des infections et une méningite, nous apprenons qu'il reprend du poids et qu'il se porte bien. Pour nous, c'est un véritable miracle ! (Ci-dessous : Mireille sort de la Maternité de Bulape en compagnie de son petit DAVID).

Heureux de vous avoir, chers amis donateurs et bienfaiteurs, comme compagnons de route dans cette aventure LIZIBA qui se poursuit... Nous vous souhaitons un Noël solidaire et une année pleine de fraternité.