L'eau, source de vie

L'eau, source de vie

ALPHONSE EST ARRIVE A BULAPE

Alphonse, frère cadet de Colette (né en 1985) et successeur de Papa Léonard Pembe à la direction de notre association partenaire, est bien arrivé à Bulape (1). Après être parti de Lubumbashi le 4 août à bord d'un vol d'1h30 pour Kananga, la capitale de la Province du Kasaï central. Il s'est embarqué sur un train de marchandise sans aucun confort à destination de Mweka (2). Après un jour et une nuit de trajet, le voilà arrivé hier matin à Bulape à moto. Il a été accueilli dans les chants et la danse par sa famille et les employés de l'association.

Après un temps de retrouvailles, le travail de reconnaissance, d'inspection, de développement va débuter. L'association LIZIBA Suisse lui a donné une lettre de mission et un cahier des charges qui va lui permettre de fournir un rapport systématique et de mettre notre association partenaire sur de nouveaux rails (amélioration de la gestion et de la transparence financière, des rapports et des techniques de travail, de la communication avec la Suisse, approfondissement des diverses réflexions au sujet des projets, etc.). Bon séjour et bon travail !

   

(1) Alphonse Ntumba Pembi est actuellement en train de suivre une série de formation qui lui permettront de reprendre efficacement la direction de l'association à Bulape. Ce séjour d'un mois permet un premier contact avec sa ville et son famille après plus de 10 ans d'éloignement (Lubumbashi étant à plus de 1'800 km de Bulape). Il a pour mission de prendre connaissance des travaux réalisés, de faire une évaluation générale, de trouver de nouvelles forces, d'améliorer les méthodes de travail, la planification et la gestion. Il devra présenter un rapport complet à l'association LIZIBA Suisse d'ici la fin de l'année. Alphonse déménagera courant 2018 avec sa famille à Bulape pour y prendre les rênes de l'association locale.

(2) Les convois ferroviaires circulent à nouveau péniblement entre Lubumbashi - Kananga - Ilebo sur des voies improbables depuis la livraison de 18 locomotives à fin 2016. Les accidents sont fréquents et les voitures voyageurs sont dans un état de déliquescence avancé... Pour autant, le transport des marchandises redonne un souffle vital à l'économie et au commerce local.